Suivez-nous !

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

© 2019 par Gestion Hygiène du Bâtiment

LE CAUCHEMAR DES PRODUITS MÉNAGERS POUR UN ASTHMATIQUE


L’asthme est une affection respiratoire résultant d’une sensibilité accrue des bronches qui touche des personnes de tous âges. Cette maladie est extrêmement pénible pour ceux qui en souffrent. Les irritants les plus connus tels la poussière, les acariens, le pollen ainsi que la fumée de cigarettes peuvent aggraver cette condition voire même déclencher une crise.


Les produits ménagers que l’on se procure dans les supermarchés sont des cauchemars en bouteille pour les asthmatiques.


Ceux-ci tiennent leur pourvoir nettoyant efficace et rapide par la combinaison de plusieurs composantes chimiques qui s’évaporent dans l’air ambiant lorsqu’on les utilise et sont ensuite respirés par les êtres humains à proximité. Les particules en suspension ne présentent que peu de risque pour les gens en bonne santé, pour les asthmatiques en revanche, c’est une tout autre affaire. Principalement durant les mois d’hiver, car les fenêtres de nos maisons étant fermées, les molécules chimiques restent beaucoup plus longtemps dans l’atmosphère.


Le meilleur moyen de remédier à ce problème est de n’utiliser que des produits de nettoyage naturels qui sont sans risque et tout aussi efficaces que leurs contre parties commerciaux.


Le vinaigre blanc pour le nettoyage des fenêtres et du verre permet d’obtenir une propreté immaculée et d’éliminer les tâches les plus résistantes. Le borax naturel est un nettoyant à tout faire qui peut remplacer l’eau de javel. L’huile de théier (Huile de Melaleuca) est une substance bactéricide naturelle pouvant servir lorsque vous souhaitez désinfecter et éliminer les microbes. La cire d’abeille est meilleure et moins coûteuse que la cire classique pour les meubles en bois.


Selon une recherche parue dans le Journal Européen de Pneumologie (ERJ), les enfants des mères qui se servent fréquemment de produits chimiques domestiques en fin de grossesse et peu après la naissance ont plus de sifflements respiratoires durant leur enfance et une diminution de leurs capacités pulmonaires à l’âge de 8 ans.


Ces résultats sont cohérents avec des recherches antérieures indiquant un risque accru d’asthme chez le personnel d’entretien ménager. Une étude récente démontrait également qu’une seule utilisation par semaine d’un nettoyant en vaporisateur ou d’un rafraîchisseur d’air augmentait le potentiel d’asthme chez les adultes. Le danger, parmi ceux qui utilisent régulièrement les vaporisateurs, s’amplifierait de l’ordre de 30%  à  50%. La famille canadienne consomme entre 20 et 40 litres de produits de nettoyage domestique par année et chaque foyer abrite en moyenne 63 produits chimiques, dont certains peuvent être cancérigènes.

4 vues