Suivez-nous !

  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

© 2019 par Gestion Hygiène du Bâtiment

FAIRE PLUS AVEC MOINS : UN DÉFI DE TAILLE, MAIS POSSIBLE À RELEVER

Lorsque les gestionnaires d’immeubles sondent leurs locataires, deux irritants figurent régulièrement en tête de liste : le contrôle de la température et l’entretien ménager. Ce dernier ressort d’ailleurs comme la principale source d’insatisfaction. Mais alors que la pression du marché pousse constamment les prix à la baisse, est-il possible de faire plus avec moins ?


Au moment de la négociation des baux, les gestionnaires se font souvent reprocher par leurs locataires des lacunes en matière d’entretien ménager. Malgré cette problématique récurrente, année après année, les gestionnaires persistent à demander à leurs prestataires d’entretien ménager de réduire leurs tarifs, alors même qu’ils exigent d’eux une amélioration de la qualité du service.



DES EMPLOYÉS QUI FONT LA DIFFÉRENCE


Dans ces conditions, les prestataires se trouvent confrontés au défi d’offrir un entretien ménager irréprochable, et ce, à un coût réduit.


Certes, les prestataires d’entretien ménager ne peuvent pas faire de miracles, et l’on ne peut constamment diminuer les prix sans qu’il y ait de répercussions sur la qualité des services. Néanmoins, notre longue expérience dans ce domaine démontre que le coût n’est pas tout. En effet, un prix compétitif peut néanmoins être synonyme d’entretien ménager impeccable. Inversement, des coûts plus élevés ne sont pas nécessairement garants de qualité. À quoi sont dues ces disparités ? Bien souvent, le personnel en place peut faire toute la différence.


Ainsi, lorsque le superviseur et les employés du prestataire sont responsables, compétents et engagés, les résultats s’en ressentent fortement.


On remarque que le service et la qualité sont au rendez-vous quand le superviseur de l’équipe est à la fois organisé et motivé, a une personnalité rassembleuse et n’hésite pas à mettre la main à la pâte. Il sait motiver et responsabiliser ses troupes en leur fournissant de la formation lorsque cela s’avère nécessaire.


Notre domaine est très compétitif, tout comme celui de l’immobilier. Mais il est surprenant de constater à quel point les bonnes personnes aux bons postes ont un large impact sur le terrain. Parce qu’elles cherchent des solutions et posent des questions pour adopter les meilleures pratiques et les meilleurs produits, elles réussissent à bien gérer les budgets alloués tout en améliorant la productivité.


MISER SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES


Le facteur humain, très important, n’est toutefois pas le seul en cause. En effet, notre industrie évolue rapidement, et des techniques ou des façons de faire innovatrices voient sans cesse le jour. Ainsi, de nouveaux accessoires, produits ou équipements aident à faire toujours plus en moins de temps.


Plusieurs avancées sont aussi très pro - metteuses ; c’est le cas des nanotechnologies. En appliquant un vernis issu de la nanotechnologie sur les surfaces, les résultats préliminaires laissent à penser qu’elles pourraient révolutionner certaines pratiques, notamment en éliminant l’étape du récurage ou du décapage avant le cirage, générant de substantielles économies. On pourrait également supprimer le polissage, produisant ainsi moins de poussière en suspension, ce qui a une influence notable sur l’époussetage des parties horizontales par la suite.


Le fait de sceller le coulis des carreaux de céramique dans les entrées ou dans les toilettes permet de sauter l’étape du dégraissage qui, autrement, est nécessaire une ou deux fois par année, alors que le nettoyage des vitres à l’aide de chiffons en microfibre PVA évite d’avoir à les laver systématiquement. On peut aussi remplacer les corbeilles individuelles dans les bureaux par des centres de tri, passer un nano enduit sur les vitres d’immeubles pour réduire la fréquence du lavage, ou appliquer un produit sur l’acier inoxydable afin de le protéger des traces laissées par le chiffon. Autre technologie à surveiller : les robots autorécureurs pour les grandes surfaces. Ces systèmes mécaniques hydrostatiques dégagent du peroxyde d’hydrogène permettant de désinfecter une pièce dans son intégralité en à peine deux minutes. Ces quelques exemples démontrent à quel point de petits changements peuvent influer sur la qualité des services, tout en pesant moins lourd sur les budgets alloués.



Gestion Hygiène du Bâtiment et son équipe multidisciplinaire disposent d’une vaste expérience à titre de conseillers, gestionnaires, formateurs et experts en hygiène et salubrité, afin de vous accompagner. De l’audit jusqu’au plan directeur, Gestion Hygiène du Bâtiment apporte les clés du succès, l’expertise et l’innovation au niveau de la démarche de transformation de tous les volets d’hygiène et de salubrité. 


Non seulement Gestion Hygiène du Bâtiment propose à ses clients de structurer et planifier l’avenir de leurs activités en hygiène et salubrité, mais elle les accompagne également pour définir la vision stratégique, faire les différents choix pertinents qui s’imposent et préparer sa mise en œuvre en offrant tous les programmes de formation nécessaires.